2012 : fin du chantier du cloître

[English] [français]

Démarré en 2008, le chantier du cloître sera achevé à la fin de l’année 2012, 250 ans après la construction de ce joyau patrimonial. Histoire d’une restauration.

Etat du cloître à l’arrivée des chanoines en 2004

Détails des travaux

2008-2009 : pose des premiers échafaudages et reprise des voûtes de l’aile est.

2009 : consolidation des piliers et des voûtes

JPEG - 59.3 ko
Pose des tirants sur l’aile nord
JPEG - 57.3 ko
Ceinture de béton au bas des toitures pour rendre solidaires les quatre ailes et stabiliser l’ensemble.

2009-2010 : Reprise des toitures

septembre 2010 : évacuation des eaux de pluie

Mise en place d’un drain et d’un puits de captation pour une meilleure évacuation des eaux de pluie.

Janvier-Mai 2011 : dépose du dallage

Les carreaux en terre cuite du dallage sont déposés. À cette occasion une construction énigmatique est mise à jour, elles déconcertent les archéologues.

Un peu plus loin, ceux-ci découvrent un caveau contenant les os d’un bienfaiteur de l’abbaye enterré ici à une époque indéterminée.

Juillet 2011 : Enfin un nouveau dallage est posé alliant des carreaux neufs et anciens.

2012 : fouilles

Profitant d’un retard dans la réalisation du jardin, les archéologues reviennent et font des sondages. Peut-être ont-ils retrouvé un mur de l’église carolingienne.

Pendant le colloque organisé par l’ASMVAL, Christian Markievicz expose les découvertes de son équipe in situ.

Juin-Juillet 2012 : Tracer du jardin et fixation des plate-bandes.

Août 2012 : construction du bassin central

Bassin offert par un mécénat de compétence par l’entreprise Rodrigues-Bizeul.

Septembre 2012 : plantation de buis.

Le cloître achevé.