Histoire

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Des origines à la Révolution

- 779 : l’Abbé Nimphibius reconstruit le monastère primitif. Charlemagne assure sa protection à la nouvelle abbaye.

- IXe - XIe : apogée temporelle et spirituelle de l’Abbaye de Lagrasse.

- XIIe - XIIIe : dans le conflit politico-religieux engendré par l’hérésie cathare, les Abbés jouent un rôle pacificateur.

- XIIIe - XVe : après un certain déclin, l’abbaye connaît, sous l’Abbé Auger de Gogenx une réforme spirituelle et une reprise architecturale (l’église gothique actuelle date de cette époque).

- XVIIe : la réforme bénédictine de Saint-Maur s’installe en 1663 (renouveau spirituel et intellectuel).

- XVIIIe : Armand Bazin de Bezons, Évêque de Carcassonne, devient Abbé de Lagrasse ; un nouveau style (classique) prend place (cloître), de nouveaux bâtiments agrandissent l’Abbaye (cour d’honneur, bâtiment conventuel).

1792 : La Révolution

- Les moines sont chassés contre la volonté des Lagrassiens. L’Abbaye est pillée.

Les bâtiments sont scindés en deux lots :

Un tiers des bâtiments (10 % de la propriété complète) comprenant :
- la cour de l’Abbé et sa chapelle
- le dortoir des moines
- la tour préromane
- le transept nord de l’église
Deux tiers des bâtiments (90 % de la propriété complète) comprenant :
- église
- cloître
- bâtiment conventuel
- ailes entourant la cour d’honneur
- jardins

De la Révolution à nos jours

Voici la liste des propriétaires ou occupants successifs des deux lots hérités de la Révolution :

- 1795-1796 : Hôpital militaire de 400 lits (bail)

1796 François Berlioz (1760-1828) installe des tanneries Bernard Sarrail (+ 1828) puis son fils Léon y résident peu ; ils mettent l’abbaye en fermage
Début XIXe Les bâtiments sont en grande partie inoccupés et en fort mauvais état.
1822-1845 casernement de trois gendarmes dans l’avant-cour. Les 9/10 de l’abbaye sont transformés en ferme.
1845-1893 Famille des Gout de Bize
1894-1976 Congrégation des Filles de Notre-Dame des Sept- Douleurs (maison de retraite).
1928 Oeuvres sociales des Médaillés militaires (orphelinat)
1976 Départ des religieuses
1979 Communauté de la Théophanie
1981 Mairie de Lagrasse
1990 Départ de la Théophanie
1993 SIVOM (Communauté de communes)
1995 H. et A. Pregizer, allemands
2004 Communauté des Chanoines Réguliers de la Mère de Dieu.
L’abbaye est rouverte aux visiteurs.
2005 Conseil Général de l’Aude (qui loue ou prête ses locaux pour diverses activités totalement indépendantes des Chanoines)